Copy

L'actualité du groupe RCDEC
au Conseil régional d'Île-de-France

 

n° 18 - Spécial Budget 2020

Non à un nouveau budget d’austérité pour les Franciliennes et Franciliens

Mesdames, Messieurs,

Lors du débat budgétaire du Conseil régional d’Ile-de-France, le RCDEC et l'ensemble des groupes de l'opposition (Alternative Écologiste et Sociale, Ensemble l'Île-de-France et Front de Gauche) se sont opposés à la politique budgétaire régionale défendue par la majorité de Valérie Pécresse, une politique d’austérité au détriment des politiques publiques régionales et de l’intérêt des Franciliennes et des Franciliens. Rien dans ce budget ne permet d’engager la région dans la transition écologique et solidaire nécessaire à la résilience de notre territoire.
 
En effet, dans la continuité des années précédentes, la baisse du budget de fonctionnement, avec son passage sous la barre de 50 % des charges de personnel, va accentuer la pression sur des services internes entiers de la Région, au risque d’engendrer de la souffrance au travail.
 
Ce budget n’est pas à la hauteur des enjeux de la Région sur de nombreux aspects. Les transports craquent, les lycées explosent et n’existent que sous un angle autoritaire, sécuritaire et  libéral, les inégalités s’accentuent, les déséquilibres territoriaux se creusent en défaveur notamment des quartiers populaires.
 
La présidente de Région promet une Région solidaire, la réalité c’est la baisse de plusieurs dizaines de millions d’euros des subventions aux associations et un budget de politique de la ville divisé par 4 depuis le début de la mandature. Pour 2020, la Région diminue aussi son effort pour le logement des jeunes de 16% et de 18% son aide à la construction de logement social. Depuis 2015, ce sont 150 millions d’euros qui n’ont pas été investis dans le logement par l’Exécutif régional, soit environ la construction de 20.000 logements.
 
La présidente de Région promet une Région écologique avec 2 milliards par an pour la lutte contre le dérèglement climatique. La réalité, c’est un jeu de bonneteau qui dissimule l’absence d’effort financier sur cette question cruciale. Au final, la Région réaffirme son soutien au projet climaticide de Terminal 4 à Roissy Charles de Gaulle. Seuls 145 millions d’euros sont consacrés au secteur de l’environnement. Un plan route à plus de 100 millions d’euros est considéré comme une dépense vertueuse pour l’environnement alors que le RER V peine à voir le jour.
 
Rien dans ce budget ne traduit les multiples annonces de la présidence. Nous dénonçons l’utilisation de la Région comme tremplin médiatique pour les ambitions nationales de sa présidente, en décalage complet avec la réalité de ses actes et au détriment de l’intérêt des Franciliennes et des Franciliens. L’austérité est un choix politique de l’Exécutif régional, qui se fait par exemple au détriment d’investissement dans les transports du quotidien. Rien n’empêche aujourd’hui la Région d’emprunter et d’utiliser tous les leviers financiers disponibles pour mettre en œuvre les politiques régionales nécessaires pour améliorer la qualité de vie dans notre région.
 
Eddie Aït
Président du groupe RCDEC

Retrouvez notre communiqué de presse commun

Vos élus ont la parole

Nos propositions pour un budget 2020 au service des Franciliennes et des Franciliens

Dans la presse

La région IDF vote son budget 2020, « historique » pour Pécresse, « un désengagement » pour l’opposition

Nos prochains rendez-vous

Retrouvez vos élus

Copyright © 2019 RCDEC-Le rassemblement, tous droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon dont vous recevez nos e-mails ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désabonner de cette liste.

Email Marketing Powered by Mailchimp