Copy
LETTRE D'INFORMATIONS DE LA COMMUNE D'ORGELET
ANIMATIONS - SPECTACLES - EXPOSITIONS -  ✔ CONFINEMENT

Chers lecteurs,

J'ai bien conscience de décevoir 56,8% des électeurs d'Orgelet qui, en ouvrant cette lettre d'informations, pensaient découvrir la ligne éditoriale de la nouvelle municipalité qui aurait du être investie aujourd'hui.
Il n'en est rien, car, telle une vieille star ridée qui avait annoncé son départ, nous faisons un invraisemblable come-back décidé par notre saugrenu impressario Edouard Philippe.
Cette entrée en matière ironique, qui, je le sais, me sera reprochée comme à leur habitude par mes détracteurs, n'est que le reflet humoristique d'une triste réalité : face à la crise sanitaire du codiv19, le gouvernement nous a encore joué un grand numéro de "tournicoti tournicoton" (référence télévisuelle que seuls ceux de ma génération sauront apprécier).
Car, après avoir maintenu le 1er tour des élections municipales malgré la polémique, après que Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et Sébastien Lecornu, ministre auprès du ministre (sic) aient appelé, dans une circulaire officielle, les nouveaux conseillers municipaux à se réunir à huis clos,  le Premier Ministre a décidé de repousser l'installation des nouveaux conseils municipaux jusqu'à au moins le 12 mai, tout ceci devant être validé en urgence par le parlement.

Bref, pour résumer, l'équipe municipale en place depuis 2014 est chargée de gérer localement la crise sanitaire, pour ensuite céder la place. La poursuite de notre mandat s'exerce dans un contexte que nous n’avons absolument pas choisi et s'impose à nous par souci d’éthique et dans la logique de notre engagement.
Nous assumerons cette mission et nos responsabilités avec sérieux et dignité ; nous ne sommes pas de ceux qui abandonnent le navire en pleine tempête, et chacun d'entre vous peut compter sur notre disponibilité et notre écoute pour trouver des solutions aux problèmes que ne manquera pas de poser l'amplification de la crise sanitaire qui s'annonce dans les semaines qui viennent.

En tout premier lieu, nous appelons à l'obéissance civile. Respectez les consignes : restez chez vous et ne sortez qu'en cas de nécessité professionnelle, médicale ou alimentaire. Les activités sportives doivent s'effectuer à proximité de chez vous. Tout footing, vélo, VTT ou autre activité sportive éloignés de votre domicile est proscrite : nous ne devons pas mobiliser des services de secours pour des personnes qui auraient un ennui lié à une activité sportive.
LE CONFINEMENT, CE N'EST PAS DES VACANCES !

Nous avons rencensé les personnes fragiles, et nous prendrons régulièrement des nouvelles de leur santé et de leur situation. Si vous connaissez des personnes que nous pourrions avoir oubliées, merci de nous transmettre leurs coordonnées à l'adresse crise@orgelet.com dédiée à recevoir et à traiter toute information relative à la crise sanitaire.

Nous nous préparons à exécuter toutes les directives que les autorités pourraient décréter, et nous vous demandons de garder calme et sénénité.
Pour maintenir le moral de la population et encourager les soignants, les malades et ceux qui continuent de travailler, nous vous invitons, comme cela se fait en Italie, et comme cela a été initié dans plusieurs quartiers d'Orgelet hier soir, à aller à vos fenètres vers 20h et à applaudir nos services de santé et toutes les personnes qui oeuvrent à l'effort national.

A ce titre, je tiens à présenter mes plus humbles excuses à tout le personnel des établissements Hébert que j'ai oublié de citer dans ma dernière lettre d'informations. Toutes ces personnes, dirigeants, cadres et employés, méritent notre respect et nos encouragements. Ils ont du adapter leurs horaires et leur planning de travail pour s'occuper de leurs enfants tout en continuant leur activité industrielle, malgré le confinement et le risque sanitaire. Cette industrie est indispensable au pays, comme le montre les courriers du 17 mars et du 20 mars que leur a envoyés le gourvernement.
Leur production d'emballage permet aux services de restauration de nos hôpitaux comme à l'industrie agro-alimentaire de continuer à fonctionner.
Soyons fier d'avoir de telles entreprises à Orgelet qui contribuent à l'effort national.

Par ailleurs, par souci de transparence et avant que la rumeur publique, qui circule plus vite à Orgelet que le haut débit, n'altère cette petite information, je vous informe que je suis en confinement total. J'ai en effet été diagnostiqué il y a 3 jours comme ayant un syndrome viral ; les tests du covid19 n'étant plus systématiques et mon état de santé ne causant pas d'inquiétude particulière, il est impossible de déduire si il s'agit de la grippe saisonnière, d'une contamination au corona virus ou d'une autre infection. Que cela serve d'exemple à ceux qui croient que le corona ne toucherait pas Orgelet et que cela n'arrive qu'aux autres.
Je reste cependant apte et disponible en télétravail et par téléphone pour assurer mes responsabilités de chef d'entreprise, d'enseignant à l'Université et d'adjoint au maire, notamment pour aider à organiser cette lutte sanitaire. Je me soigne consciencieusement, et j'espère retrouver rapidement toutes mes capacités, en étant même peut-être immunisé contre ce virus qu'il nous faut combattre.

Vu le contexte et notre manière de vivre qui est profondément modifiée, la fréquence de cette lettre d'information va être augmentée, et le ton, vous l'aurez remarqué, sera beaucoup plus personnel.
Comme vous êtes confinés et que vous vous ennuyez sans doute, vous n'avez pas d'excuses pour retrouver le goût de la lecture et de penser. 😉

En attendant, prenez soin de vous et des autres.
 
François Bonneville

Suite aux consignes de confinement, tous les rassemblements sportifs ou socio-culturels sont proscrits jusqu'à nouvel ordre.

En particulier, le marché hebdomadaire du vendredi matin est annulé
 

FLORILÈGE DES ARTICLES D'ANDRÉ JEANNIN
A l'époque où les sportifs manquaient de médias

 

HUMOUR

RÉFLEXION DE LA SEMAINE
« La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l'indifférence. »
L'abbé Pierre

NOUVELLE RUBRIQUE : FABLE
A raconter à la veillée, avec vos enfants.

Il y a quelques mois, l'Univers ✨ créa Corona ☣.
: Univers, pourquoi me mettre dans le pangolin ?
✨ : Cet animal, petit Corona, est en voie d’extinction. Et pourtant les hommes continuent de le braconner et de le manger. Ce sera la 1ère étape de ma leçon.

: D’accord Univers. Pourquoi tu veux que cela commence en Chine ?
✨ : La Chine est le symbole de la mondialisation et de la production de masse. Ce pays surpeuplé produit et pollue en masse.

: C’est vrai, Univers ; mais en même temps, c’est parce que les autres pays y ont un intérêt financier aussi non ?
✨ : Oui, petit Corona, c’est pour cela que ta mission va être de te répandre partout dans le monde, et principalement dans tous les pays concernés par ce système, l’Europe, les Etats-Unis, les pays producteurs de pétrole, etc.

: Quelle forme vas tu me donner, Univers ?
✨ : Celle d’un virus qui va principalement infecter les voies respiratoires.

: Mais pourquoi ?
✨: De nos jours, petit Corona, les hommes mettent en danger la planète. La pollution est devenue trop importante mais l’humanité n’en mesure pas l’ampleur. Quoi de plus symbolique que la respiration.

: Oui mais ça veut dire que je vais être dangereux, Univers ?
✨ : Tu ne le seras pas plus que d’autres maladies existantes, petit Corona, pas plus le paludisme (400000 morts par an) que les hommes savent pourtant soigner, pas plus que la faim dans le monde qu'ils pourraient erradiquer, et tu le seras bien moins que la pollution elle même qui génère des milliers de morts ! Mais la différence c’est que toi, tu seras visible et tu pourras tous les toucher.

: D’accord Univers. Mais tu crois que ça va marcher ton truc ?
✨ : C’est pour cela que je vais te rendre très contagieux. Tu vas vite te propager. La vitesse de propagation sera bien supérieure à ta dangerosité.

: Mais alors si je suis pas si dangereux, crois-tu qu’ils vont avoir peur de moi ?
✨: Oh oui, petit Corona, fais moi confiance. C’est sur cela d’ailleurs que je compte pour faire évoluer les mentalités : la peur.
Ce n’est que quand l’homme a peur, qu’il peut changer rapidement.

: Tu crois ?
✨ : Oui petit Corona, et je vais jouer de leurs média pour amplifier la peur et leur prise de conscience.
La peur va tellement prendre le dessus que l’on confinera les gens chez eux, tu verras. Le monde sera à l’arrêt. Les écoles seront fermées, les lieux publics interdits, les gens ne pourront plus aller travailler. Les croisières, les avions, les moyens de transport seront vides.

: Oh la la, Univers, tu vas loin, mais qu’espères tu de cela ?
✨ : Que le monde change, petit Corona ! Que la Terre soit respectée ! Que les gens prennent conscience de la bêtise humaine, des incohérences des modes de vie et qu’ils prennent le temps de réfléchir à tout cela... Qu’ils arrêtent de courir, découvrent qu’ils ont une famille et des enfants et du temps avec eux. Qu’ils ne puissent plus recourir aux suractivités extérieures car elles seront fermées. Se reconnecter à soi, à sa famille, ça aussi, petit Corona, c’est essentiel.

: Ok, mais cela va être dangereux ; l’économie risque de s’effondrer !
✨ : Oui petit Corona, il y aura de grosses conséquences économiques. Mais il faut passer par là. C’est en touchant au portefeuille aussi que le monde, je l’espère, va prendre conscience de ses incohérences de fonctionnement. Les gens vont devoir revenir à un mode de vie minimaliste, retourner au local, et je l’espère à l’entreaide.

: Comment vais je me transmettre ?
✨: Par le contact humain. Si les gens s’embrassent, se touchent...

: Là, Univers, je ne te suis pas ; tu veux recréer du lien mais tu éloignes les gens.
✨ : Regarde, petit Corona, comment aujourd’hui fonctionnent les hommes. Tu crois que le lien existe encore ? Le lien passe par le virtuel et les écrans. Même quand les hommes se promènent, ils ne regardent plus la nature mais leur téléphone ! A part s’embrasser il ne reste plus grand chose du lien social. Alors je vais couper ce qui leur restait de lien et je vais exagérer leur travers : en restant confinés chez eux, fort à parier qu’au départ ils se régalent des écrans, mais qu’au bout de plusieurs jours ils satureront, lèveront les yeux, découvriront qu’ils ont une famille, des voisins, et qu’ils ouvriront leur fenêtre pour juste regarder la nature.

: Tu es dur Univers, tu aurais pu alerter avant de taper aussi fort.
✨: Petit Corona, avant toi, j’en ai envoyé plein d’autres, mais ils étaient trop localisés et pas assez forts.

: Es-tu sûr que les hommes vont comprendre cette fois alors ?
✨ : Je ne sais pas, petit Corona. Je l’espère. La Terre est en danger. Si cela ne suffit pas, je ferai tout pour la sauver, il y a d’autres petits virus qui attendent. Mais j’ai confiance en toi Corona. Et puis les effets se feront vite sentir : tu verras, la pollution diminuera rapidement, et cela fera réfléchir. Les hommes sont très intelligents, j’ai aussi confiance en leur potentiel d’éveil et de création de nouveaux possibles. Ils verront que la pollution peut chuter rapidement de manière exceptionnelle, que les risques de pénurie sont réels à force d’avoir trop délocalisé, que le vrai luxe ce n’est plus l’argent mais le temps. Il faut un burn out mondial, petit Corona, car l’humanité n’en peut plus de ce système ; mais l'humanité est trop dans son propre engrenage pour en prendre conscience. A toi de jouer.

: Merci Univers. Alors j’y vais.

Texte de Nana, l’Art d’être Soi
Retrouvez
Vos amis aimeraient recevoir cette lettre d'informations ?
Conseillez-leur de s'inscrire.

 
Cette lettre d'informations est rédigée
par François Bonneville, 1er adjoint de la commune d'Orgelet.
N'hésitez pas à lui faire part de vos remarques, de vos suggestions,
et de lui transmettre vos informations pour diffusion.
Copyright © 2020 François Bonneville,

 
désinscription

Email Marketing Powered by Mailchimp