Copy
       Visualiser cet email en ligne
Partagez
Tweetez
Transférez
Informez
Mars 2017
 
 FOCUS SUR … :  une intervention technique de haut vol
 
Les forces armées ont fait appel à l’expertise technique de l’ANFR.

L'ANFR est intervenue, à la demande du Ministère de la Défense, pour mettre fin à un brouillage concernant un radar situé sur une de leurs bases aériennes.
Après avoir réalisé des contrôles au sol qui n’ont pas permis d’identifier la source des dysfonctionnements, des mesures en vol ont été organisées et ont eu pour objectif de détecter des rayonnements perturbateurs engendrant des « trous » de détection des avions en phase d'atterrissage.
Pour trouver l’origine de ce brouillage, le Centre de Contrôle International de Rambouillet (CCI) a bénéficié du soutien logistique de l’Armée qui lui a mis à disposition un hélicoptère, moyen le plus efficace et le plus rapide pour identifier le brouilleur.

 
 L'OBSERVATOIRE du déploiement des réseaux mobiles

Au 1er mars, 32 607 sites sont autorisés, dont 28 600 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Durant le mois de février, les demandes d’autorisations des sites 4G ont été très soutenues avec une augmentation de 3,2 % (1,55 % en janvier) ; dans le même temps, les mises en service de sites 4G ont augmenté de 2 % (3,7 % en janvier).

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 
  1. Bouygues Telecom (11 121 sites, + 74 en février) 
  2. SFR (10 687 sites, + 346 en février)
  3. Orange (10 500 sites, + 165 en février)
  4. Free Mobile (7 938 sites, + 122 en février)
 
 L'ACTUALITE EUROPEENNE ET INTERNATIONALE
Décision du Parlement européen et du Conseil sur l'utilisation de la bande 700 MHz dans l'Union Européenne 

Le Parlement européen a adopté le 16 mars en première lecture la décision sur l’utilisation de la bande 470-694 MHz. Cette décision introduit la cohérence nécessaire dans la réaffectation de la bande 700 MHz au profit des réseaux mobiles, en fixant plusieurs dates aux Etats membres :
  • au plus tard le 31 décembre 2017, signature des accords nécessaires pour la coordination des fréquences aux frontières ;
  • au plus tard le 30 juin 2018, adoption des feuilles de route nationales pour la réaffectation de la bande 700 MHz ;
  • au plus tard le 30 juin 2020, délivrance d’autorisations aux réseaux mobiles, avec une possibilité de report d’au plus 2 ans pour des motifs dûment justifiés.
La France a déjà rempli ses obligations pour les deux derniers objectifs et l’ANFR mène des négociations intenses pour tenir le premier. 
Révision de la décision communautaire sur les appareils de faible portée

Les appareils de faible portée - AFP - (transmissions d’alarme, de données, Wifi, certaines applications IoT ou encore télécommande et télé-contrôle...) utilisent des bandes de fréquences sous autorisation générale. Ils bénéficient ainsi de conditions d’accès au marché simplifiées, mais ils ne bénéficient par d'une garantie de protection et ne doivent pas brouiller d'autres services. Par abus de langage, ces fréquences sont dites « libres ».  Pourtant, la mise en place d'un tel cadre nécessite des études préalables complexes de compatibilité, au niveau national et européen. L'ANFR contribue à ces travaux en lien notamment avec l'industrie française, très innovante dans ce secteur et en attente d'une harmonisation européenne, voire mondiale, favorable à son développement. 
 
 
Travaux européens sur l’introduction de nouvelles technologies dans la bande des   400 MHz
 
La bande 400 MHz est intensivement utilisée en France et en Europe pour les réseaux indépendants. Ces réseaux sont exploités par un grand nombre de secteurs (transport, bâtiment, énergie, industrie, sécurité, santé, collectivités locales…) pour leurs besoins propres. L'usage de ces fréquences fait l'objet d'une redevance annuelle payée par leurs utilisateurs à l'Etat, qui lui rapporte au total environ 13 millions d'euros par an.  

De nombreux utilisateurs souhaitent pouvoir introduire des communications haut débit dans ces bandes de fréquences, avec les technologies utilisées par les opérateurs mobiles, c’est-à-dire le LTE (« 4G »). Cela conduirait à des réaménagements substantiels. Par ailleurs, la coexistence entre des technologies de largeurs de bande aussi hétérogènes (de 12,5 kHz à 3 MHz) est un défi.

 
La TNT allemande change de norme et passe au DVB-T2 
 
Depuis le 29 mars, la diffusion numérique des chaînes de la TNT allemande se fait avec une nouvelle norme, le DVB-T2 (HEVC). Plusieurs grandes zones urbaines allemandes sont d'ores et déjà couvertes avec plus de 40 chaînes publiques et commerciales. Le déploiement du DVB-T2 se poursuivra dans le reste du pays et sera finalisé à la mi-2019.
Les téléspectateurs d’Alsace et de Moselle, qui reçoivent les chaînes allemandes depuis des émetteurs frontaliers, peuvent en être privés si leur équipement n'est pas compatible avec la nouvelle norme. 
 L'ACTUALITE FRANCAISE
FrHack! 2017 : le 2e hackathon des fréquences aura lieu  les 20 et 21 mai prochains

Cette nouvelle édition permettra aux participants, les 20 et 21 mai 2017, d’imaginer et de concrétiser collectivement de nouvelles applications numériques qui permettront de "rendre visible l’invisible", thème particulièrement adapté au secteur des fréquences ! Création numérique, réalité virtuelle ou augmentée, visualisation de l’univers des fréquences… Les idées fusent déjà !! Nous vous attendons nombreux à cette nouvelle expérience à partager ensemble.

Cet événement fera l'objet d'une présentation lors d’une soirée spéciale, le 11 mai prochain, qui sera l’occasion de discuter avec des experts de l’ANFR et les mentors du hackathon. Elle permettra également aux participants de se rencontrer et de commencer à échanger sur les services à inventer.  

 
Panne exceptionnelle sur le réseau national de diffusion de la TNT 

Dans la matinée du mardi 28 mars, d’importantes difficultés de réception de la TNT ont été signalées à l'ANFR par son centre d'appel et ses comptes sur les réseaux sociaux. Un incident rarissime a en effet fortement perturbé le réseau de diffusion de la TNT à partir de 6 h du matin. Les équipes de TDF se sont mobilisées pour rétablir le service, qui est revenu à la normale à partir de 10 h.  
Dès le début de la matinée, l’ANFR a reçu de nombreux appels de téléspectateurs confrontés à la panne : près de 2 200 appels ont ainsi été traités grâce à un rapide doublement de l'effectif de ses téléconseillers (de 20 à 40). Le site recevoirlatnt.fr a également connu un pic de trafic, avec plus de 5 200 visiteurs uniques (1500 à 2 000 en temps normal). Enfin, les interactions ont été très soutenues sur les réseaux sociaux et le forum dédié à la réception TNT, avec près de 4 500 visites uniques sur ce forum.

 

 
Visite du Député-Maire de Maisons-Alfort au siège de l’ANFR

Mardi 21 mars 2017,  le Député-Maire de Maisons-Alfort, Michel Herbillon, accompagné de plusieurs élus, s’est déplacé au siège de l’ANFR pour une présentation de ses activités. Après une réunion où l’ensemble des directions a pu évoquer ses différentes missions, la délégation a assisté à une démonstration des appareils de mesures d'exposition aux ondes sur des objets du quotidien (four micro-ondes, téléphone portable, borne wifi, plaques à induction...). Elle a également pris part à un exercice pratique à l’extérieur pour rechercher l’objet responsable d’un brouillage. 
 UN PEU DE LECTURE
  • Exposition aux ondes : la ville de Paris a signé une nouvelle charte avec les opérateurs et créé ONDES PARIS, un Observatoire municipal des ondes. Plus d'infos   
     
  • 5G : l'Arcep publie un rapport pour partager sa compréhension des enjeux 
 L'AGENDA ANFR

31 mars : organisation à Paris d’une réunion de présentation et de discussion des travaux du RSPG, groupe rassemblant les représentants des administrations des Etats Membres et conseillant l'UE sur la politique du spectre 
4 au 6 avril : réunion de coordination à Mayence entre la France et l’Allemagne sur la replanification de la TNT pour permettre la libération de la bande 700 ainsi que sur la Radio Numérique Terrestre (RNT)
7 au 9 avril : intervention de l’ANFR lors de la « Cérémonie du Centenaire de la Bataille de Vimy » dans le cadre des commémorations de la guerre 14-18, en présence du Président de la République, de la Reine d’Angleterre et du 1er ministre canadien
14 au 16 avril : intervention de l’ANFR lors de la  « Cérémonie du Centenaire de la Bataille du Chemin des Dames »  dans le cadre des commémorations de la guerre 14-18, en présence du Président de la République
24 avril : réunion RSPG à Berlin 
24 au 25 avril : accueil de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques du Congo

 
Copyright © 2017 ANFR, All rights reserved.