Copy
View this email in your browser
SITUATION EPIDÉMIOLOGIQUE
EVOLUTION DE L'EPIDEMIE D'EBOLA DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Mardi 28 mai 2019

La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 27 mai 2019 :
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.926, dont 1.832 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.287 décès (1.193 confirmés et 94 probables) et 503 personnes guéries.
  • 383 cas suspects en cours d’investigation ;
  • 6 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Katwa, 2 à Butembo et 2 Mabalako ;
  • 6 nouveaux décès des cas confirmés, dont 
    • 1 décès communautaire à Katwa ;
    • 5 décès au CTE, dont 3 à Butembo et 2 à Mabalako ; 
  • 3 nouveaux guéris sortis du CTE, dont 2 à Katwa et 1 à Butembo.


/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • Les décès survenus au niveau des CTE sont provisoirement enregistrés dans les zones de santé d’implantation des CTE dans l’attente de reclassification dans la zone de santé de notification des cas.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.
  • Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
Distribution des cas de Maladie à Virus Ebola (MVE) par zone de santé dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu au 27 mai 2019
Courbe épidémiologique depuis janvier 2019
SYNTHÈSE HEBDOMADAIRE DES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES 

Semaine 21 (du 20 au 26 mai 2019)
 

Pour la semaine allant du 20 au 26 mai 2019, nous avons enregistré : 
  • 2.056 cas suspects investigués et testés au laboratoire
  • 88 nouveaux cas confirmés 
    • Les principaux foyers de l’épidémie sont Mabalako, Butembo et Katwa. 
  • 6 nouveaux cas probables validés (les 3 cas probables de Masereka avaient été rapportés par erreur à Butembo)
  • 57 décès de cas confirmés
    • Parmi les 57 décès, 25 étaient des décès communautaires, soit 43,9 %, et 32 ont eu lieu dans un CTE.
  • 16 nouvelles personnes guéries sont sorties des CTE
ACTUALITÉS
 
Visite diplomatique à Butembo
  • L’Ambassadeur de Suède en RDC, Mme Maria Håkansson, et la Ministre des Affaires étrangères britannique, Mme Harriett Baldwin, ont rendu visite aux équipes de riposte contre Ebola à Butembo ce lundi 27 mai 2019. Après les civilités chez le maire de la ville, les deux hôtes ont visité différents sites de la riposte contre Ebola en commençant par un site de vaccination. Elles ont aussi visité le CTE et la crèche du CTE de Butembo. Après toutes ces visites, l’Ambassadeur de Suède et la ministre des Affaires étrangères britannique ont été à l’Auberge, siège la coordination de Butembo, où elles ont échangé avec les équipes sur la situation de l’épidémie, les défis et les contraintes de la riposte. Elles ont, en outre, eu des échanges avec les femmes leaders et les représentants de confessions religieuses de Butembo, notamment les représentants des catholiques, des musulmans et des protestants.
 
Prise en charge des prestataires de la sous-coordination de Mabalako
  • Le Ministère de la Santé remercie chaleureusement tous les prestataires locaux qui sont les principaux artisans de la riposte contre Ebola malgré les nombreux risques et difficultés auxquels ils sont confrontés. Tous les agents impliqués dans la riposte ont le droit de bénéficier de leur prime conformément au barème en vigueur depuis le début de cette riposte.
  • Le Ministère de la Santé a été informé de la décision de certains agents de santé de Mabalako d’entrer en grève ce lundi 27 mai 2019. La grève a pris fin ce mardi 28 mai 2019. Ces agents réclament des supposées primes Ebola non payées entre les mois d’aout et de décembre 2018 par le Programme de Développement du Système de Santé (PDSS). Sur base des informations recueillies auprès du Ministère de la Santé et du PDSS, il n’y a pas d’arriérés de primes Ebola pour l’année 2018.
  • Cependant, il y a lieu de clarifier la situation de ces prestataires. En effet, après analyse des listes des prestataires grévistes transmises à la coordination nationale par le responsable de la sous-coordination de Mangina, il ressort qu’il s’agit de prestataires travaillant au Centre de Traitement Ebola (CTE) de Mabalako. Pour rappel, la gestion du CTE de Mabalako a été confiée successivement à deux ONG internationales qui ont assuré l’organisation des services et le paiement des primes Ebola des prestataires depuis le début de la riposte. A l’avenir, il sera important de clarifier la procédure de transfert de contrat des prestataires lorsqu’une agence ou un organisme quitte une zone de santé afin d’éviter des malentendus.
  • Il est important de noter que le Ministère de la Santé a développé, avec l’appui de la Banque Mondiale, un manuel de procédures simplifiées de gestion des ressources humaines liées à la riposte à l’épidémie de la MVE. Le manuel précise que les primes ne sont pas cumulables et tout cas de fraude, ou tentative de fraude, sera désormais suivi de sanctions, voire mesures disciplinaires. Le manuel prévoit également plusieurs types de contrôle pour le paiement des primes. Des missions de contrôle sont effectuées tous les mois dans les différentes sous-coordinations pour vérifier les listes des prestataires et les preuves du service rendu (listes de présence). La dernière mission date du début du mois de mai pour valider les listes de paiement du mois d’avril 2019. Or, lors des différents contrôles effectués depuis le mois de janvier 2019, les 40 prestataires de Mabalako ayant annoncé la grève ne figurent nullement sur les listes du personnel devant être pris en charge par le PDSS. 
  • Les discussions continuent avec la sous-coordination de Mabalako afin de déterminer le bien-fondé de ces réclamations. Afin d’éviter de telles situations dans le futur et d’assurer une plus grande transparence dans la gestion des ressources humaines, tous les agents engagés dans la riposte devront signer des contrats-types qui seront repris dans une base de données unique pour toutes les organisations impliquées dans la riposte contre Ebola. 
 
Rien à signaler
CHIFFRES DE LA RIPOSTE
126 084 
Personnes vaccinées
 
  • 617 personnes vaccinées le 27/05/2019.
  • Parmi les personnes vaccinées, 34.726 sont des contacts à haut risque (CHR), 61.763 sont des contacts de contacts (CC), et 29.595 sont des prestataires de première ligne (PPL). 
  • Personnes vaccinées par zone de santé: 32.639  à Katwa, 25.294 à Beni, 16.391  à Butembo, 10.368 à Mabalako, 6.081 à Mandima, 4.513 à Kalunguta, 3.130 à Goma, 3.048 à Komanda, 2.569 à Oicha, 2.302 à Musienene, 2.155 à Masereka, 1.986 à Lubero, 1.980 à Kayna,  1.935 à Vuhovi, 1.817 à Kyondo, 1.487 à Bunia, 1.040 à Biena, 1.012 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 494 à Alimbongo, 420 à Mambasa, 355 à Tchomia, 342 à Kirotshe, 333 à Lolwa, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.  
  • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.
61 391 293 
Personnes controlées
  • 80 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) opérationnels.
106 
Agents de santé contaminés
  • 1 agent de santé à Katwa, non vacciné (refus), figure parmi les nouveaux cas confirmés et parmi les nouveaux décès (décès communautaire).
  • Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 106 (5,5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 36 décès.
HISTORIQUE
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2019 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.