Copy
View this email in your browser
SITUATION EPIDÉMIOLOGIQUE
EVOLUTION DE L'EPIDEMIE D'EBOLA DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Mercredi 17 juillet 2019

La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 16 juillet 2019 :
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 2.522, dont 2.428 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.698 décès (1.604 confirmés et 94 probables) et 717 personnes guéries.
  • 374 cas suspects en cours d’investigation ;
  • 10 nouveaux cas confirmés, dont 6 à Beni, 2 à Mabalako, 1 à Katwa et 1 à Mangurujipa ; 
  • 10 nouveaux décès de cas confirmés : 
    • 5 décès communautaires, dont 3 à Beni, 1 à Mabalako et 1 à Mangurujipa ;
    • 5 décès au CTE/CT dont 4 à Beni et 1 à Katwa ;
  • 7 personnes guéries sorties du CTE Mabalako ;
  • Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 136 (5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables), dont 41 décès.
 
Les données des décès et guéris
enregistrés dans les CTE pour la période allant du 9 au 11 juillet 2019 sont désormais disponibles et ont été ajoutées dans le tableau récapitulatif. 
  • Au total, 12 décès ont été enregistrés dans les CTE durant cette période :
    • 7 décès au CTE de Beni
    • 3 décès au CTE de Butembo 
    • 2 décès au CTE de Katwa
  • Au total, 7 guéris ont été déchargés des CTE durant cette période : 
    • 5 guéris au CTE de Butembo
    • 1 guéri au CTE de Beni
    • 1 guéri au CTE de Katwa

/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • Les décès survenus au niveau des CTE sont provisoirement enregistrés dans les zones de santé d’implantation des CTE dans l’attente de reclassification dans la zone de santé de notification des cas.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.
  • Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
Distribution des cas de Maladie à Virus Ebola (MVE) par zone de santé dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu au 16 juillet 2019
Courbe épidémiologique depuis janvier 2019 
ACTUALITÉS
 
Déclaration l’épidémie d’Ebola en RDC comme une urgence sanitaire de portée internationale
  • Suite aux recommandations du comité d’experts internationaux, l’OMS a déclaré, ce mercredi 17 juillet 2019, que l’épidémie de la maladie à virus Ebola en RDC était une urgence sanitaire de portée internationale.
  • Le ministère de la Santé accepte l’évaluation du comité d’experts. Le ministère espère que cette décision n’est pas le résultat des nombreuses pressions de différents groupes de parties prenantes qui voulaient utiliser cette déclaration comme une opportunité pour lever des fonds pour les acteurs humanitaires malgré les conséquences potentiellement néfastes et imprévues pour les communautés affectées qui dépendent grandement du commerce transfrontalier pour leur survie. 
  • Alors que le Gouvernement continue de partager ouvertement avec les partenaires et les bailleurs de fonds la manière dont il utilise les fonds reçus, nous espérons qu’il y aura une plus grande transparence et redevabilité des acteurs humanitaires par rapport à leur utilisation des fonds pour répondre à cette épidémie d’Ebola.   
  • L’épidémie d’Ebola est avant tout une crise de santé publique qui nécessite une réponse par des acteurs ayant une réelle expertise technique. Toutefois, la principale difficulté est que cette épidémie intervient dans un environnement caractérisé par des problèmes de développement et de carences du système de santé. 
  • Par ailleurs, nous regrettons qu’après avoir passé près d’un an dans cette épidémie, certains groupes de personnes dans la communauté continuent à adopter un comportement irresponsable qui cause la propagation géographique du virus. Il est important de rappeler que pour les cas de Goma et d’Ouganda, les patients savaient qu’ils étaient à risque mais ont refusé de respecter les recommandations sanitaires et ont délibérément voyagé vers une autre zone. Le Gouvernement va envisager quelles sont les mesures à prendre pour éviter que ces groupes à haut risque continuent à propager l’épidémie dans la région. 

Suivi de la situation des contacts du pasteur ayant voyagé à Goma
  • La vaccination autour du cas confirmé de Goma se poursuit au centre de santé Afia Himbi dans la zone de santé de Goma. Tous les contacts se trouvant dans la ville ont été retrouvés en moins de 72 heures, y compris le chauffeur de taxi-moto que le pasteur avait utilisé pour se rendre au centre de santé. Les équipes de riposte de Beni et Butembo continuent les investigations pour retracer le parcours du pasteur et identifier ses contacts dans ces deux villes. 
 
Rien à signaler
CHIFFRES DE LA RIPOSTE
164 757
Personnes vaccinées
  • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.
75 697 081 
Personnes controlées
  • 80 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) opérationnels.
136
Agents de santé contaminés 
  • Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 136 (5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 41 décès.
HISTORIQUE
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Miphy BUATA ELEKE
+243 815 183 977
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2019 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.