Copy
View this email in your browser
DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Mardi 30 avril 2019

 
La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 29 avril 2019 :
 
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.480, dont 1.414 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 970 décès (904 confirmés et 66 probables) et 412 personnes guéries.
  • 279 cas suspects en cours d’investigation ;
  • 14 nouveaux cas confirmés, dont 6 à Katwa, 2 à Musienene, 2 à Butembo, 1 à Mabalako, 1 à Beni, 1 à Kayna et 1 à Kalunguta ; 
  • 13 nouveaux décès de cas confirmés, dont
    • 6 décès communautaires/hospitaliers dont 2 à Katwa, 2 à Musienene, 1 à Kayna et 1 à Beni ;
    • 7 décès au CTE/CT, dont 4 à Butembo et 3 à Katwa ;
  • 1 nouveau guéri sorti du CTE de Butembo. 
 


/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • Les décès survenus au niveau des CTE sont provisoirement enregistrés dans les zones de santé d’implantation des CTE dans l’attente de reclassification dans la zone de santé de notification des cas.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.
  • Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
Actualité de la riposte
 
Mise en place du comité multisectoriel de la riposte contre Ebola
  • Considérant la persistance de l’épidémie d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et sur instruction du Président de la République lors de la réunion du 27 avril 2019, le Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe, et le Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, ont signé, ce mardi 30 avril 2019, le décret portant création, organisation et fonctionnement du comité multisectoriel de la riposte de la maladie à virus Ebola en République Démocratique du Congo.
  • Ce Comité a pour mission de :
  1. Superviser la riposte multisectorielle de la maladie à virus Ebola qui sévit actuellement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ;
  2. Formuler les mesures nécessaires à prendre au niveau des instances gouvernementales ;
  3. Collaborer avec les institutions au niveau central, provincial et les Entités Territoriales Décentralisées chargées d’éviter la propagation de l’épidémie ; 
  4. Proposer l’allocation des ressources nécessaires à la riposte pour mettre fin à l’épidémie ; 
  5. Veiller à une articulation optimale entre la stratégie globale de riposte et les politiques sectorielles.
  • Le Comité se réunit une fois par semaine et chaque fois que de besoin, sur convocation de son Coordonnateur. Il fait rapport au Président de la République, une fois par semaine, et le tient amplement informé des travaux, interventions et de l’évolution de l’épidémie. 
  • Le Comité est composé du Premier Ministre, qui en est le Coordonnateur, du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité, du Ministre du Budget, du Ministre de la Défense, du Ministre des Finances, du Ministre de la Santé qui est le Secrétaire du Comité, du Ministre de la Communication et Médias, du Ministre de l’Action Humanitaire et Solidarité Nationale, du Ministre des Affaires Sociales, et d’un représentant du Cabinet du Président de la République.
    Chaque membre du Comité est responsable de la riposte dans son secteur d’activités.
  • Chaque membre du Comité invite les experts et partenaires dans les travaux de son secteur d’activités chaque fois que nécessaire. Ces experts et partenaires pourront ainsi intégrer les commissions techniques et prendre part aux travaux de chaque secteur d’activités.
  • Pour rappel, pour le pilier sanitaire de la riposte contre Ebola, le ministère de la santé a créé neuf commissions, chacune dirigée par un programme ou direction du ministère. Ces neuf commissions sont : 
  1. Surveillance (Direction Générale de Lutte contre la Maladie, DGLM)
  2. Surveillance aux points d’entrée (Programme National d’Hygiène aux Frontières, PNHF)
  3. Prise en charge médicale (Programme National des Urgences et Actions Humanitaires, PNUAH, et l’Institut National de Recherche Biomédicale, INRB)
  4. Logistique
  5. Vaccination (Programme Elargi de Vaccination, PEV, et l’INRB)
  6. Laboratoire (INRB)
  7. Prévention et Contrôle des infections (Direction Hygiène de la DGLM)
  8. Prise en charge psychosociale (Programme National de Santé Mentale)
  9. Communication et engagement communautaire (Programme National de Communication et de Promotion de la Santé)

Mission de haut-niveau de l’Organisation mondiale de la Santé à Butembo
  • Le Directeur Général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti, ont conclu, ce mardi 30 avril 2019, leur visite à Butembo. Cette visite de haut-niveau a eu lieu seulement une dizaine de jours après le meurtre du Dr Richard Mouzoko, un épidémiologiste de l’OMS originaire du Cameroun. 
  • Cliquez ici pour lire le communiqué de l’OMS au sujet de cette mission.

Vaccination 
  • Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 108.175 personnes ont été vaccinées, dont, 29.182 à Katwa, 23.177 à Beni, 13.355 à Butembo, 6.973 à Mabalako, 4.862 à Mandima, 3.335 à Kalunguta, 3.070 à Goma, 2.729 à Oicha, 2.699 à Komanda, 1.915 à Vuhovi, 1.889 à Masereka, 1.748 à Kyondo, 1.630 à Kayina, 1.487 à Bunia, 1.357 à Karisimbi, 1.313 à Lubero, 1.047 à Musienene, 1.025 à Biena, 772 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 420 à Mambasa, 355 à Tchomia, 342 à Kirotshe, 333 à Lolwa, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.
  • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Ethique dans sa décision du 19 mai 2018.
SYNTHÈSE HEBDOMADAIRE DES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES 

Semaine 17 (du 22 au 28 avril 2019)



 
 
Pour la semaine allant du 22 au 28 avril 2019, nous avons enregistré : 
  • 1.588 cas suspects investigués et testés au laboratoire
  • 126 nouveaux cas confirmés : 
    • La ville de Butembo reste le principal foyer de l’épidémie. Ensemble, les deux zones de la ville, à savoir Butembo et Katwa, ont notifié la moitié des nouveaux cas (64 cas sur 126, soit 50,8%)
  • 83 décès de cas confirmés :
    • La ville de Butembo est également le principal foyer des décès de cas confirmés notifiés la semaine dernière. Les zones de santé de Butembo et Katwa ont notifié, ensemble, 53 des 83 nouveaux décès de cas confirmés, soit 63,9% ;
    • Parmi les 83 décès, 47 étaient des décès communautaires, soit 56,6 %, et 36 ont eu lieu dans un CTE.
  • 24 nouvelles personnes guéries sont sorties du CTE. 
 
HISTORIQUE DES ÉPIDÉMIES D'EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2019 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.