Copy
View this email in your browser
SITUATION EPIDÉMIOLOGIQUE
EVOLUTION DE L'EPIDEMIE D'EBOLA DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Jeudi 18 juillet 2019

La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 17 juillet 2019 :
 
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 2.532, dont 2.438 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.705 décès (1.611 confirmés et 94 probables) et 718 personnes guéries.
  • 402 cas suspects en cours d’investigation ;
  • 10 nouveaux cas confirmés, dont 4 à Beni, 2 à Butembo, 2 à Mandima, 1 à Vuhovi et 1 à Mutwanga ; 
  • 7 nouveaux décès de cas confirmés : 
    • 4 décès communautaires, dont 2 à Beni, 1 à Mandima et 1 à Vuhovi ;
    • 3 décès au CTE dont 1 à Beni, 1 à Katwa et 1 à Mabalako ;
  • 1 personne guérie sortie du CTE Butembo.
 

/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • Les décès survenus au niveau des CTE sont provisoirement enregistrés dans les zones de santé d’implantation des CTE dans l’attente de reclassification dans la zone de santé de notification des cas.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.
  • Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
Distribution des cas de Maladie à Virus Ebola (MVE) par zone de santé dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu au 17 juillet 2019
Courbe épidémiologique depuis janvier 2019 
ACTUALITÉS
 
Collaboration transfrontalière
  • Les autorités sanitaires de l’Ouganda ont lancé les investigations pour retrouver les contacts d’une patiente décédée au CTE de Beni le 15 juillet 2019 qui avait passé une journée dans le district de Kasese en Ouganda quelques jours plus tôt. La patiente est une commerçante de Beni qui s’était rendue au marché de Mpondwe à Kasese le jeudi 11 juillet avant de rentrer à Beni le vendredi 12 juillet. C’était une habituée du marché de Kasese où elle achetait sa marchandise, notamment du poisson. 
  • Pour entrer en Ouganda, elle n’est pas passée par un point d’entrée formel où il y a un contrôle sanitaire, ce qui n’a pas permis aux équipes sanitaires de la détecter. Toutefois, après son admission au CTE de Beni, elle a informé les équipes médicales de son voyage à Kasese et les équipes ont alors alerté les autorités ougandaises. Lors de son passage au marché, elle aurait vomi à quatre reprises, augmentant le risque de contamination des personnes ayant été directement en contact avec elle. Ainsi, le ministère de la Santé ougandais et l’OMS ont lancé les investigations à Kasese pour identifier tous ses contacts et les vacciner. 

Surveillance aux points d’entrée
  • Désormais, l’équipe de surveillance aux points d’entrée assurera ses activités 24h/24 à l’aéroport international de Goma. Cette surveillance a commencé ce jeudi 18 juillet 2019. 
  • Les équipes de surveillance aux points d’entrée travaillent nuit et jour pour retrouver les contacts des cas confirmés qui se déplacent dans la région. Ce sont d’ailleurs les équipes placées au niveau du point de contrôle sanitaire OPRP, dans la zone de santé de Nyragongo, qui ont intercepté deux motards qui avaient transporté le pasteur décédé et sa mère. Les deux motards ont alors été orientés vers les équipes de vaccination pour se protéger contre la maladie. En général, lorsque des contacts venant des zones affectées tentent de se rendre à Goma ou Bunia et sont interceptés à un point de contrôle, ils sont généralement renvoyés dans leur zone de santé d’origine pour terminer leur période de suivi de 21 jours.

Le ministre de la Santé en mission à l’Est de la RDC
  • Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga est arrivé à Goma ce jeudi 18 juillet 2019. Il a passé la journée sur le terrain pour rencontrer les différentes équipes responsables de protéger la ville contre le virus. Il a commencé sa visite par le grand point de contrôle du Grand Nord, appelé OPRP, situé dans la zone de santé de Nyragongo où est passé le pasteur venant de Butembo. Dans la même zone de santé, il a également visité le nouveau centre de traitement Ebola (CTE) encore en construction. Ce CTE, construit par Médecins Sans Frontières (MSF), aura une capacité de 60 lits.
  • Sa mission se poursuivra dans tout le Nord-Kivu et l’Ituri pour s’assurer de la bonne conduite de la riposte.

Conférence de presse à Goma : Le ministre de la Santé a tenu à rassurer la population
  • La coordination de la riposte a tenu une conférence de presse ce jeudi à Goma suite à la déclaration de l’OMS concernant l’urgence de santé publique de portée internationale. 
  • Le ministre de la Santé a rassuré la population en expliquant que les équipes de riposte ainsi que le personnel de santé de la ville de Goma s’étaient préparés pour l’éventualité de l’arrivée de personnes malades venant des zones touchées par l’épidémie. C’est ainsi que la personne a été très rapidement identifiée et isolée, a-t-il dit, ajoutant que toutes les personnes qui étaient en contact avec ce cas ont été retrouvées et vaccinées. Il a profité de cette occasion pour féliciter l’infirmier du centre de santé Afia Himbi qui avait rapidement reconnu ce cas et il a promis de le rencontrer pendant son séjour à Goma.
  • Il a appelé les personnels soignants à demeurer vigilant et attentif. A la population, il a recommandé le respect des mesures d’hygiène, l’appel du numéro vert si un proche est malade, l’accord de se faire vacciner et d’être suivi pendant 21 jours lorsque on est identifié comme contact et le respect des enterrements dignes et sécurisés.  
  • Au cours de cette conférence de presse, le Dr Oly Ilunga a également évoqué la déclaration du comité d’experts internationaux concernant l’urgence de santé publique. Pour le ministre de la Santé, la RDC a bien accueilli cette déclaration, soulignant que pour la RDC, l’épidémie est une urgence de santé publique avec un risque de propagation régionale depuis sa déclaration en août 2018. « C’est dans cet esprit que la coordination de la riposte a travaillé en collaboration avec les partenaires internationaux, tels que l’OMS, l’UNICEF et d’autres acteurs », a-t-il précisé.
  • Il a également signalé que cette déclaration a davantage d’importance pour les pays voisins de la RDC. Il a rassuré ses homologues étrangers de l’intensification de la surveillance en RDC. Il a rappelé que l’OMS a déconseillé de fermer les frontières et restreindre les mouvements internationaux de la population. Il espère que cette déclaration n’aura pas un trop grand impact sur la vie de la population.
 
Rien à signaler
CHIFFRES DE LA RIPOSTE
165 907
Personnes vaccinées
  • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.
76 001 290 
Personnes controlées
  • 80 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) opérationnels.
137
Agents de santé contaminés 
  • 1 agent de santé, vacciné, figure parmi les nouveaux cas confirmés de Mandima.
  • Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 137 (5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables) dont 41 décès.
HISTORIQUE
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Miphy BUATA ELEKE
+243 815 183 977
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2019 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.