Copy
View this email in your browser
DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Samedi 15 décembre 2018

 
La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 14 décembre 2018 :
 
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 529, dont 481 confirmés et 48 probables. Au total, il y a eu 311 décès (263 confirmés et 48 probables) et 183 personnes guéries.
  • 96 cas suspects en cours d’investigation. 
  • 8 nouveaux cas confirmés, dont 4 à Mabalako, 2 à Katwa, 1 à Kalunguta, et 1 à Komanda.
  • 5 nouveaux décès de cas confirmés, dont 2 à Mabalako, 1 à Komanda, 1 à Katwa et 1 à Beni.  Tous sont des décès communautaires, sauf celui de Beni.
  • 1 nouvelle personne guérie sortie du CTE de Beni. 
 

/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles à des changements ultérieurs après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès notifiés pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire. Les investigations permettront de déterminer si ces décès sont liés ou non à l’épidémie.
  • Un décès communautaire est un décès survenu dans la communauté, en dehors d'un centre de santé agréé.
Actualité de la riposte

Campagne « Famille Sans Ebola »
  • Monseigneur Sikuli Paluku, l’évêque du diocèse de Butembo-Beni, a lancé la campagne « Famille Sans Ebola » sur toute la juridiction du diocèse de Butembo-Beni. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la campagne citoyenne « Ebola Pas Chez Moi » lancée par les étudiants de Beni en octobre dernier. 
  • Dans un communiqué publié ce vendredi 14 décembre 2018, l’évêque appelle tous les fidèles catholiques à se protéger pour protéger leurs prochains et leur communauté. Il a particulièrement insisté sur l’importance de l’engagement des jeunes dans la riposte contre Ebola. S’inspirant du passage dans la première lettre de Saint Paul Apôtre à Timothée, chapitre 4, verset 12, il a rappelé aux jeunes qu’ils ne sont pas seulement l’avenir du pays. Ils en sont le présent. L’avenir radieux de la RDC ne se fera pas sans eux.
  • Monseigneur Sikuli Paluku a également invité tous les prêtes et autres animateurs religieux à intensifier la sensibilisation pendant les célébrations liturgiques et paraliturgiques. Il regrette que, malgré les efforts fournis par les équipes de la riposte, la situation épidémiologique reste alarmante et l’épidémie continue à se propager à cause des membres de la population qui refusent d’appliquer les prescriptions hygiéniques. Il a fermement condamné « le comportant inhumain et cruel » de tous ceux qui ont attaqué verbalement ou physiquement les équipes de la riposte et les agents pastoraux impliqués dans les actions de sensibilisation. Il a également dénoncé ceux qui ont profané des tombes en déterrant des personnes décédées d’Ebola et dont certains ont fini, à leur tour, par être contaminés. L’évêque a d’ailleurs annoncé que toute famille qui se prêterait à de tels agissements sera sanctionnée d’une suspension de services pastoraux et liturgiques, notamment la célébration Eucharistique et les autres sacrements, afin de ne pas mettre les autres fidèles en danger. 
  • Les leaders religieux des zones affectées sont impliqués dans la sensibilisation de la population depuis le début de l’épidémie. Monseigneur Sikuli Paluku s’est personnellement engagé dans la sensibilisation de la population en acceptant de se faire vacciner et en dénonçant régulièrement les comportements hostiles ayant causé une propagation de l’épidémie.
 
 
Vaccination
  • Poursuite de la vaccination en ceinture élargie (ou ring plus) dans les localités d’Otomaber (dans la zone de santé de Komanda) et d'Aloya (dans la zone de santé de Mabalako).
  • Poursuite de la vaccination des prestataires de première ligne dans la zone de santé de Goma. 
  • Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 46.887 personnes ont été vaccinées, dont 18.855 à Beni, 8.438 à Katwa, 5.036 à Mabalako, 4.606 à Butembo, 2.178 à Kalunguta, 1.663 à Mandima, 791 à Vuhovi, 750 à Masereka, 724 à Komanda, 700 à Lubero, 627 à Oicha, 599 à Mutwanga, 511 à Kyondo, 434 à Bunia, 355 à Tchomia, 344 à Musienene, 117 à Goma, 70 à Biena, 63 à Alimbongo, 13 à Karisimbi et 13 à Kisangani. 
HISTORIQUE DES ÉPIDÉMIES D'EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2018 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.