Copy
View this email in your browser
DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Vendredi 1er mars 2019

 
La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 28 février 2019 :
 
  • Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 888, dont 823 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 557 décès (492 confirmés et 65 probables) et 302 personnes guéries.
  • 174 cas suspects en cours d’investigation ;
  • 3 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Katwa et 1 à Mandima ; 
  • 2 nouveaux décès de cas confirmés :
    • 1 décès communautaire à Katwa ;
    • 1 décès de cas confirmés au CT de Katwa.
/!\ Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.
 
 

Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.
  • Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d'un Centre de Traitement Ebola.
Actualité de la riposte
 
 
Continuité de la prise en charge médicale à Butembo
  • Suite aux incidents sécuritaires de ces derniers jours, les ONGs internationales Médecins Sans Frontières et Alima ont décidé de retirer leurs équipes déployées dans la ville de Butembo tout en continuant leurs activités dans les autres zones touchées par l'épidémie. Après la destruction des deux Centres de Traitement Ebola (CTE), la seule structure de prise en charge des patients encore fonctionnelle dans la ville est le Centre de Transit (CT) situé dans l’enceinte de l’Hôpital Général de Référence de Katwa.
  • Initialement destiné à prendre en charge les patients suspects en attente des résultats de leurs tests de laboratoire, le CT a été légèrement réaménagé pour pouvoir accueillir les patients confirmés venant des deux CTE détruits. La gestion du CT a été immédiatement reprise par le Ministère de la Santé, en collaboration avec l’OMS et UNICEF, afin d’assurer la continuité de la prise en charge des patients. 
  • Les médecins, infirmiers et hygiénistes travaillant dans les CTE et le CT sont tous des agents de santé locaux vivant dans la région. Malgré le choc des derniers évènements, nombreux sont revenus à leur poste pour continuer à faire avancer la riposte contre Ebola. 
  • Le CT a une capacité de 35 lits. Suite au transfert de tous les patients qui étaient au CTE de Butembo, le CT accueille actuellement 31 patients, dont 12 cas confirmés et 19 cas suspects. Tous les cas confirmés qui avaient pris la fuite lors de l’attaque du CTE de Butembo ont été retrouvés et sont hospitalisés au CT. Dès demain, 10 lits complémentaires seront ajoutés pour augmenter la capacité du CT. Les équipes logistiques ont commencé leur travail d’évaluation des dégâts matériels dans les deux CTE attaqués afin de lancer les travaux de réhabilitation de ces structures le plus rapidement possible. 

Vaccination 
  • Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 84.640 personnes ont été vaccinées, dont, 21.717 à Katwa, 20.719 à Beni, 10.512 à Butembo, 6.109 à Mabalako, 2.839 à Kalunguta, 2.604 à Goma,  2.317 à Komanda, 2.084 à Oicha, 1.863 à Mandima, 1.357 à Karisimbi, 1.325 à Kyondo, 1.283 à Kayina,  1.164 à Bunia, 1.064 à Vuhovi, 920 à Masereka, 772 à Mutwanga, 769 à Lubero, 767 à Biena,  680 à Rutshuru, 583 à Musienene, 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 469 à Rwampara (Ituri), 355 à Tchomia, 333 à Lolwa, 280 à Mambasa, 254 à Alimbongo, 207 à Kirotshe, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani. 
  • Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Ethique dans sa décision du 19 mai 2018.
HISTORIQUE DES ÉPIDÉMIES D'EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2019 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.