Copy
View this email in your browser
DIRECTION GENERALE DE LUTTE CONTRE LA MALADIE
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L'ITURI

Mercredi 7 novembre 2018

 
La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 6 novembre 2018 :
  • Au total, 308 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 273 confirmés et 35 probables.
  • Sur les 273 confirmés, 156 sont décédés et 91 sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola (CTE) installés.
  • 39 cas suspects en cours d’investigation.
  • 3 nouveaux cas confirmés, dont 2 à Beni et 1 à Vuhovi.
  • 2 nouveaux décès de cas confirmé dont 1 à Butembo et 1 à Vuhovi.  
  • 3 nouvelles personnes guéries à Beni.
 


Remarques:
  • Afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée. Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès notifiés pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire. Les investigations permettront de déterminer si ces décès sont liés ou non à l’épidémie.
  • Un décès communautaire est un décès survenu dans la communauté, en dehors d'un centre de santé agréé.
Actualité de la riposte
 
Visite de haut niveau à Beni
  • Les équipes de la riposte à Beni ont reçu la visite d’une importante délégation composée du Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, du Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Julien Paluku, du Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, du Directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui.
  • La délégation a commencé la journée au centre des opérations d’urgence de la riposte où le Coordonnateur national de la riposte, Dr Ndjoloko Tambwe Bathe, a présenté la situation épidémiologique, les défis et les avancées de la réponse. Le Coordonnateur a accepté, au nom de tous les intervenants dans la riposte, le brevet de mérite qui lui a été remis pour les féliciter du travail abattu dans cette épidémie d’Ebola, qui est l’épidémie la plus complexe de l’histoire du pays.
  • La délégation s’est ensuite rendue à la mairie où elle a rencontré le comité de sécurité de Beni pour faire le point sur la situation sécuritaire et la société civile de Beni qui a partagé le point de vue des habitants de la ville par rapport à l’épidémie d’Ebola et la situation sécuritaire.
  • Les invités ont clôturé leur visite par une réunion avec les équipes de la sous-coordination de Beni et une visite du chantier du centre de transit en construction qui accueillera les nombreux cas suspects détectés chaque jour avant leur transfert au CTE en cas de test laboratoire positif. Les équipes de surveillance reçoivent, en moyenne, 100 alertes par jour, parmi lesquelles une trentaine deviennent des cas suspects à investiguer, prélever et isoler. L’ouverture du centre de transit permettra de décharger le CTE de 60 lits qui est actuellement rempli.
  • Au terme de la visite, le Ministre de la Santé a vivement félicité les équipes qui ont réussi, jusqu’à présent, à éviter que cette épidémie ne se transforme en véritable drame humain entraînant des milliers de morts à travers le pays. Dr Oly Ilunga Kalenga s’est dit rassuré en voyant les avancées positives réalisées depuis le recadrage du plan de riposte et les nouvelles orientations prises au mois d’octobre dernier. Bien que le nombre de nouveaux cas confirmés rapportés quotidiennement ait légèrement diminué ces derniers jours, la situation reste extrêmement critique et il n’est pas temps de baisser les bras. Au contraire, c’est durant ces moments d’apparente accalmie que les équipes doivent redoubler d’effort pour identifier et isoler les cas se trouvant encore dans la communauté et éviter une nouvelle flambée épidémique.
Insécurité
  • Une équipe de 3 agents de la protection civile et 1 épidémiologue a été prise en otage par un groupe de rebelles Maï-Maï au niveau du village Matembo, situé sur la route entre Beni et Butembo, alors qu’ils préparaient un enterrement digne et sécurisé.  Un décès communautaire était survenu dans le village et la famille avait appelé les services d’urgence. Arrivée sur les lieux, l’équipe a procédé à la décontamination de l’habitation, au prélèvement sur le corps du défunt et à la préparation du corps pour l’enterrement. C’est à ce moment-là que les rebelles sont entrés dans le village et ont pris en otage les 4 agents de la riposte. L’alerte est remontée à la commission sécurité de la coordination qui a alors envoyé des policiers pour libérer les otages. Heureusement, les otages ont été retrouvés sains et saufs. Ils ont rapidement été libérés et le test laboratoire de l’échantillon était négatif.  
HISTORIQUE DES ÉPIDÉMIES D'EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2018 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.