Copy
View this email in your browser
ECHOS EBOLA RDC 2018
Communication spéciale du Ministre de la Santé concernant l'évolution de la neuvième épidémie d'Ebola en RDC

(English version available below)

Ce jeudi 28 juin 2018, toutes les personnes ayant été en contact avec le dernier cas confirmé d’Ebola ont terminé leur période de suivi de 21 jours sans montrer de signe de contamination. Il s’agit d’une étape importante dans la riposte contre l’épidémie d’Ebola car elle marque le début du compte à rebours pour l’annonce de la fin de la neuvième épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo. La fin de l’épidémie sera déclarée lorsque le pays aura passé 42 jours, soit deux périodes d’incubation, sans notifier de nouveau cas confirmé d’Ebola.
 
Cette épidémie a été l’épidémie la plus complexe et la plus difficile que le pays ait eu à gérer, principalement parce qu’elle a commencé dans deux zones rurales en même temps et a rapidement atteint une ville de plus d’un million d’habitants directement connectée à Kinshasa, notre capital où plus de 12 millions de Congolais vivent. Toutefois, grâce à une rapide mobilisation nationale et internationale ainsi qu’au leadership du Gouvernement dans la coordination de la réponse, nous avons réussi à maîtriser cette épidémie à haut risque en seulement 7 semaines.
 
Cela constitue une véritable réussite dont nous devons tous être fiers. La clé de notre succès réside avant tout dans l’efficacité des équipes de surveillance nationales et internationales sur le terrain qui ont fait, et continuent à faire, un travail remarquable. Elles ont réussi à identifier et suivre 1,706 contacts qui furent parmi les premières personnes à bénéficier du nouveau vaccin contre Ebola.
 
L’utilisation de la vaccination dans cette riposte contre Ebola a indéniablement contribué à briser la chaîne de transmission et contenir plus rapidement le virus. Depuis le début du microplan de vaccination le 21 mai dernier, 3,330 personnes ont été vaccinées et immunisées contre le virus Ebola. Jusqu’à présent, les résultats de la vaccination se sont montrés concluants car aucune des personnes vaccinées n’a développé la maladie ni expérimenté d’effets secondaires majeurs.  
 
Bien que nous nous dirigions vers la fin de l’épidémie, le travail du Ministère de la Santé ne s’arrête pas là. Notre priorité est, désormais, d’améliorer la résilience du système de santé en commençant par l’agrandissement de nos centres des opérations d’urgence à Mbandaka et Kinshasa. Comme Ebola est un virus dont le réservoir naturel est situé dans la forêt équatoriale, nous devons nous préparer à la 10ème épidémie. De plus, en raison de la mobilité croissante de la population, il est fort probable que d’autres épidémies surviennent dans des zones urbaines dans le futur. Par conséquent, nous devons tirer les leçons de cette réponse et renforcer notre système de santé afin qu’il puisse détecter et répondre de manière encore plus efficiente à la prochaine épidémie.
 
FIN
 
 
-----------------------------------------------------------------------------
 
Special communication of the Minister of Health regarding the evolution of the ninth Ebola outbreak in DRC
 
On Thursday 28th June 2018, all the people who have been in contact with the last confirmed Ebola case have passed the 21-day incubation period without showing any signs of an Ebola infection. This is an important milestone in the Ebola response as it marks the start of the countdown towards the end of the ninth Ebola outbreak in the Democratic Republic of Congo. The end of the outbreak will be declared when the country spends 42 days, or two incubation periods, without notifying new confirmed Ebola cases.
 
This outbreak has been the most challenging and complex outbreak the country has ever had to face, mainly because it started in two rural zones at the same time and quickly reached a city of more than 1 million inhabitants directly connected to Kinshasa, our capital city where more than 12 million Congolese live. Yet thanks to a rapid national and international mobilization as well as a great government-led coordination of the response, we managed to contain this high-risk outbreak in just 7 weeks.
 
This is a great achievement that we should all be proud of. The key of our success lies, primarily, in the efficiency of the national and international surveillance teams on the ground, which have been – and are still – doing an outstanding work. They managed to identify and trace 1,706 contacts who were among the first beneficiaries of the new vaccine against Ebola.
 
The use of vaccination in this Ebola response has been a game-changer as it allowed us to break the chain of transmission and contain the virus more quickly. Since the beginning of the vaccination microplan on May 21st, 3,330 people have been vaccinated and immunized against the Ebola virus. So far, the results of the vaccination have been promising as none of the individuals who were vaccinated developed the disease nor experienced major side effects.
 
While we are heading towards the end of the outbreak, the work of the Ministry of Health does not end here. Our priority is now to improve the resilience of the health system starting with the expansion of our emergency operations centers in Mbandaka and Kinshasa. As Ebola is a virus whose natural reservoir is located in the Equatorial Forest, we must prepare ourselves for the 10th Ebola outbreak.  Moreover, with the greater mobility of the population, we can expect to have other outbreaks in urban zones in the future. We must learn the lessons from this response and strengthen our health system in order to detect and respond even more efficiently to the next outbreak. 
 
END
 
SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE
Jeudi 28 juin 2018

 
La situation épidémiologique de la Maladie à Virus Ebola en date du 27 juin 2018 :
 
  • Au total, 55 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 38 confirmés, 15 probables et 2 suspects.
  • 2 nouveaux cas suspects, dont 1 à Bikoro et 1 à Wangata.
  • 4 échantillons se sont révélés négatifs.
  • 24 personnes ont été guéries de la Maladie à Virus Ebola depuis le début de l'épidémie.
  • Le dernier cas confirmé remonte au 6 juin 2018.
  • Tous les contacts enregistrés sont sortis de la liste de suivi des contacts. 

 
Remarques
  • Les tests négatifs sont systématiquement retirés du tableau récapitulatif.
  • La catégorie des cas probables reprend tous les décès notifiés pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire.
  • Les analyses épidémiologiques ont permis d'identifier des contacts qui vivent dans les zones de santé voisines à Bikoro et Iboko. Ces contacts sont suivis et ont été conseillés de limiter leurs mouvements durant toute la période de suivi qui est de 21 jours.
INFORMATION GÉNÉRALE
 
En raison du commencement de la phase finale de l'épidémie, nos bulletins journaliers seront remplacés par un bulletin hebdomadaire jusqu'à la déclaration officielle de la fin de l'épidémie d'Ebola. Le prochain bulletin sera envoyé le vendredi 6 juillet 2018.
L'Equipe Presse reste à votre entière disposition pour toute question ou demande d'interview concernant l'épidémie d'Ebola.
 
-----------------------------------------------------

GENERAL INFORMATION
 
As we are entering the final phase of the Ebola outbreak, our daily updates will be replaced by one weekly update until the official declaration of the end of the Ebola outbreak. The next update will be sent on Friday, 6th July 2018.
The press team remains available for any questions or interview requests related to Ebola.
HISTORIQUE DES ÉPIDÉMIES D'EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
 

Inscrivez-vous à la mailing list du Ministère de la Santé pour suivre l'actualité du Ministère et connaître la situation de la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.
"Ensemble, faisons triompher la vie"  

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé
Contact Cabinet
Jessica Ilunga
+243 820 307 872
presse@sante.gouv.cd
Copyright © 2018 Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.