Copy
View this email in your browser

PRÉSENTATION DU BUDGET 2019

Chères Sergentoises, chers Sergentois,

Je suis heureux de vous présenter le budget municipal pour l’année 2019. Dans le cadre de cet exercice budgétaire, le Conseil de ville a dû tenir compte de l’entrée en vigueur du nouveau rôle d’évaluation foncière,  des besoins financiers requis pour supporter les projets d’amélioration du Lac et du fardeau fiscal des citoyens.

Pour faire suite au dépôt du nouveau rôle d’évaluation, la valeur de la richesse foncière de la municipalité a diminué de près de 6 millions $ ou 5.3%. Près de 70% des propriétés ont subi une réduction de leur évaluation. Cette diminution de la valeur des propriétés représente un manque à gagner de plus de 31 000 $ dans les revenus municipaux.

Simultanément, la Ville doit financer certaines dépenses opérationnelles essentielles :

  • les activités reliées à la mise aux normes des installations sanitaires ont entraîné un surcroît de travail  à la Ville pour lequel des ressources sont requises;
  • des investissements importants doivent débuter pour supporter la mise en place des actions du plan directeur de l’eau émanant du Conseil du bassin versant afin d’améliorer la condition du Lac.
  • un niveau d’investissement minimal est nécessaire afin de maintenir et d’améliorer les infrastructures municipales.

Pour répondre à l’ensemble des besoins, nous avons procédé à la révision des différents postes budgétaires afin de limiter les besoins additionnels  à 1.6 % des revenus en provenance de la taxation, soit 16 000 $ comparativement à  2018 ce qui est inférieur à la valeur de l’inflation.

C’est en considérant toutes ces contraintes et dans la poursuite de notre objectif d’amélioration de la qualité des eaux du Lac que nous présentons un budget équilibré de 1 184 000 $ pour 2019, budget pour lequel nous avons apporté plusieurs modifications afin de minimiser les impacts financiers pour la grande majorité des citoyens.  Finalement, 84% des propriétaires verront leur compte de taxes réduit ou subiront une hausse inférieure à 100 $.

Cette hausse raisonnable permettra à la Ville de disposer de plus de 110 000 $ pour la mise en place d’actions concrètes pour le Lac.

Tout en se donnant des moyens pour agir sur son environnement, le Lac-Sergent demeure l’une des villes où le taux de taxation et le fardeau fiscal des citoyens est le plus faible dans la région.

Les revenus :

  • Le taux de taxation passe de 0.455 à 0.47 par 100 $ d’évaluation et une contribution de 120 $ par résidence est mise en place pour la sécurité civile.
  • Une contribution de 100 $ pour la réserve financière servant à mettre en place les actions du plan directeur de l’eau est instaurée faisant croître les revenus de la taxation à 853 000 $, soit une hausse de 1.6 % par rapport à la prévision de cette année.
  • Comme mentionné lors du bilan de mai dernier ?, la taxe spéciale pour le projet d’égout  qui était imputée à  370 propriétaires est annulée. La Ville utilisera 92 000 $ des surplus accumulés afin d’en assumer les frais de financement (42 000 $) et pour verser une contribution (50 000 $) à la réserve financière pour l’implantation du plan directeur de l’eau du bassin versant.
  • Étant donné que nous attendons la confirmation des montants du programme de la taxe d’accise 2019-2021 et de plusieurs demandes de subventions, les sommes planifiées sont réduites par rapport à 2018. Dès la confirmation du programme ou de l’octroi d’une subvention, un ajustement du plan triennal sera fait afin de débuter, dès 2019, des travaux prévus au programme d’investissement des années subséquentes.
  • L’attente de la confirmation du programme de la taxe d’accise et des autres demandes de subventions fait en sorte que les revenus de la Ville sont en baisse de 100 000 $ comparativement à l’an dernier.

Les dépenses,
voici un bref sommaire des prévisions :
  • Les dépenses administratives prévues demeurent sous le taux de l’inflation malgré une augmentation de 1.7%.
  • La réduction des coûts en transport est attribuable à la renégociation du contrat de déneigement. Compte tenu de la condition de nos infrastructures, les économies réalisées sont réinvesties dans l’amélioration des routes et pour des réparations au Club nautique et à la Chapelle.
  • En ce qui a trait à l’hygiène du milieu, la mise aux normes des installations septiques nécessite l’embauche de personnel afin de soutenir le programme annuel d’inspection et pour combler une partie de la charge de travail requise en urbanisme par l’inspecteur. En 2019, 130 autres propriétaires seront ciblés afin de procéder à la mise aux normes de leurs installations septiques.
  • Les dépenses concernant le budget en urbanisme sont réduites étant donné la fin du mandat confié à la CAPSA en 2018 pour la Table de concertation et au regroupement de certaines activités qui sont prévues au plan directeur de l’eau.
  • Au niveau des loisirs, la politique familiale pour le remboursement des frais sera revue en janvier et le budget alloué est accru de 45% afin de répondre plus adéquatement aux besoins des jeunes et  des résidents qui s’inscrivent à des activités de loisirs ou sportives dans la région.


Concernant les investissements et le plan triennal en immobilisation (PTI), nous prévoyons investir présentement plus de 200 000 $ pour l’amélioration de la qualité des eaux du Lac et des infrastructures de la municipalités sans tenir compte des subventions en attente et  du programme de la taxe d’accise qui n’a pas encore été confirmé par le gouvernement.

À la suite du dépôt du plan directeur de l’eau présenté par le Conseil du bassin versant, les membres du Conseil  de ville ont décidé de procéder à la création d’une réserve financière pour supporter les activités prévues au dit plan.

Pour 2019, le financement proviendra des surplus de la Ville (50 000 $) et d’une contribution de 100 $/par propriétaire. De plus, tous les revenus en provenance de l’immatriculation municipale des embarcations et l’utilisation de la rampe de mise à l’eau seront aussi versés à cette réserve financière.
 
Pour donner suite aux discussions que nous avons eues avec les représentants du Conseil du bassin versant et de la CAPSA, la Ville prévoit prioriser la mise en place des activités suivantes en 2019 :
  • Construction d’une station de lavage pour les embarcations;
  • Amélioration de l’affichage et renforcement du code de conduite pour les propriétaires d’embarcations;
  • Publication d’un guide des meilleurs pratiques pour les propriétaires et nouveaux arrivants;
  • Installation de toiles de jute sur une superficie de 10 000 m² (100 000 pi²);
  • Arrachage du myriophylle à épi dans des secteurs spécifiques par des équipes formées et des plongeurs;
  • Analyse et établissement du plan d’action pour les correctifs à apporter à la gestion des eaux de surface du réseau routier pour l’ensemble des secteurs;
  • Suivi et analyse de 5 tributaires.  
Au niveau des autres investissements :
  • Nous prévoyons la réfection de 2 ponceaux (Tour du Lac Nord et Tour du Lac Sud) ainsi que la réfection du chemin de la Baie de l’île.
  • Nous planifions le remplacement de l’ensemble des lampadaires du réseau municipal par des luminaires au DEL au cours de l’été.
  • Nous procèderons à la réfection de la toiture du Club nautique. Nous sommes en attente d’une réponse d’un programme de subvention pour la réfection des salles de bain et des locaux.
  • Pour la Chapelle, 2019 marquera la finalisation de l’aménagement du parc de la forêt nourricière et nous procèderons à la mise en place de jardins communautaires au printemps. Certains travaux de consolidation sont prévus pour la structure des piliers du bâtiment et un projet pour l’aménagement d’une salle communautaire a été présenté.
  • Pour les prochaines années, nous planifions l’aménagement d’un terrain de sport multifonctionnel près de l’hôtel de ville et nous aimerions implanter un parc dans le secteur 1 (rue des Mélèzes/des Hêtres) afin de répondre à la demande des citoyens, si un terrain devient disponible.
Compte tenu des moyens limités de la Ville, la majorité de ces projets ne peut se réaliser sans l’obtention de subventions dans le cadre de différents programmes d’aide et requiert la participation citoyenne.

En résumé :
  • En 2018, pour une résidence moyenne à Lac-Sergent dont l’évaluation était de 309 972 $, le compte de taxes était de 1 945 $ ou  2 060 $ si celui-ci payait la taxe spéciale pour l’égout.
  • En 2019, la résidence moyenne de Lac-Sergent sera maintenant évaluée à 298 636 $ et le compte de taxes sera de 1 937 $  
Pour plus de 84% des propriétaires, il y aura une baisse de taxes ou une hausse de moins de 100 $ en 2019.
 
Comme vous pourrez le constater dans le tableau suivant pour 2018, la Ville de Lac-Sergent se compare avantageusement au niveau des indicateurs de gestion publié par le ministère des Affaires municipales (MAMOT) en ce qui a trait au taux de taxation, aux coûts d’opérations et au taux de l’endettement.
 
Acceptez mes salutations les plus sincères et mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour la prochaine année,
 
Yves Bédard
Maire de la Ville de Lac-Sergent
Le 15 décembre 2018





















 
Copyright © 2018 Ville Lac Sergent 2017, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp