Copy
Le numéro 39 de la revue littéraire KeulMadang vient de paraître
Follow on Twitter Nous suivre sur Twitter
Friend on Facebook Notre page Facebook
Forward to Friend Envoyer à un ami

Numéro 39 / Septembre 2016

Le roman policier coréen n’a pas toujours connu le succès qu’on lui connait aujourd’hui. Sans doute sous l’impulsion des nombreux thrillers qui font les belles heures du cinéma coréen, et de la jeune génération d’écrivains, un regard nouveau est porté sur le genre, encore trop souvent qualifié de paralittérature. C’est ainsi que Les nuits de sept ans de JEONG You-jeong s’est écoulé à plus de 400 000 exemplaires en Corée, a été traduit en allemand et en français, le livre faisant partie de la sélection du Festival polar de Cognac (14-16 oct.). Surnommé le « Stephen King coréen », l’auteur revient, dans une interview accordée à Keulmadang, sur sa conception du roman à suspense, sa maîtrise des variations entre tensions et relâchements. Dans la seconde partie du dossier, nous découvrons le dernier roman de KIM Jung-hyuk, Les ombres du lundi, un polar où l’auteur mêle son goût pour les nouvelles technologies et le récit d’enquête.

Bonne lecture.
 


 

Rencontre avec Jeong You-jeong

Interview de Jeong You-jeong à l'occasion de son premier livre traduit en français, Les nuits de sept ans.



 

Les Nuits de sept ans

J’ai été le bourreau de mon père.

L’aube du 12 septembre 2004 a été le dernier instant où je me suis senti derrière lui. Ce jour-là, j’ignorais tout : l’arrestation de mon père, la mort de ma mère, ce qui s’était passé la veille… Je me souviens seulement que j’étais envahi par une angoisse vague aux contours flous. C’est en sortant de l’étable abandonnée de la ferme Seryeong, où j’étais resté caché pendant deux heures avec Seung- hwan, que je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas.



 

LES OMBRES DU LUNDI

Dans le second volume de la toute nouvelle collection Polar des éditions Decrescenzo, Les ombres du lundi, nous menons l’enquête avec un détective « effaceur » de données internet et d’objets gênants. Mais lorsque celui-ci doit récupérer une tablette numérique selon les volontés d’un de ses clients, il comprend rapidement qu’il n’est pas le seul dans la course…



 

Les ombres du lundi : Extrait

L’odeur est imprégnée dans les moindres recoins du « Crocodile Building ». Il suffit d’y mettre les pieds un court instant pour qu’elle vous saute aux narines. Cette odeur, c’est l’air même de l’immeuble, son sang, qui coule entre les murs de béton, les conduites et les marches étroites. Invisible, il est vain de chercher à en saisir la matérialité ; indescriptible, son existence est plus vague encore. Personne n’en connaît l’origine : provient-elle du sol, des murs, du rez-de-chaussée, du troisième étage ?



Mais aussi...


Appel à contributions

Pour le cinquième numéro de Keulmadang, nous avons choisi de parler de la philosophie et de l’art de vivre en Asie. Cette nouvelle publication souhaite solliciter des spécialistes du monde asiatique issus de plusieurs disciplines ( sociologue, historien, géographe, philosophe, écrivain, etc.).

par Julien PAOLUCCI
 

La dénonciation

Témoignage poignant ou vaste mascarade, le réalisme de ces nouvelles fait-il la preuve de leur authenticité? À lire pour en juger.

par Véronique CAVALLASCA
 

Graphê

Le bulletin de l’association Graphê pour la promotion de l’art typographique consacre un dossier au Hangeul et plus largement à l’histoire du graphisme coréen.

par Julien PAOLUCCI
 

Toujours plus à l’est

Un texte autobiographique, où la découverte est le moteur de la quête. Le voyage comme révélateur est une expérience partagée par les plus grands écrivains voyageurs.

par Véronique CAVALLASCA
 

Le Papillon du coeur

Cette petite histoire raconte la vie d’un roi de Joseon, fou de chasse aux papillons. Émerveillé par la beauté d’un spécimen qu’il vient de découvrir, il le serti sur une épingle à cheveux pour l’offrir à la reine.

par Roxane MILLARD
 

La baignoire

Dans ce dernier roman de Lee Seung-U, un baiser échangé avec une jeune femme dans un pays exotique est prétexte à des interrogations sur le bonheur, l'amour, la mort.

par Jean-Claude DE CRESCENZO
 

Introduction à la littérature coréenne du XXe siècle.

À qui s’adresse cet ouvrage ? À un public étudiant certes, mais plus largement au public français friand de littérature coréenne.

par Véronique CAVALLASCA
 

Regarde en haut !

Les éditions Rue du monde nous offrent toujours des merveilles d’albums. Voici un troisième titre coréen, de Jung Jin-ho, un auteur-illustrateur encore inconnu en France, à ne pas manquer encore une fois.

par Véronique CAVALLASCA
 

Des flocons de neige rouge

Les éditions Bruno Doucey ont encore frappé. Après les poètes Moon Chung-hee et Mah Chong-gi, c’est au tour de Jin Eun-young d’être traduite et publiée dans un petit recueil coloré aux rayures diagonales.

par Lucie ANGHEBEN
 


Ont participé à ce numéro
 
JEONG You-jeong
KIM Jung-hyuk
Roxane Millard
Lucie Angheben
Véronique Cavallasca
Julien Paolucci
Jean-Claude de Crescenzo
Julien Boyer
Copyright © 2016 Keulmadang, tous droits réservés.
Email Marketing Powered by Mailchimp
Se desinscrire | Modifier mon abonnement