Copy
Pensez à afficher les images ou cliquez ici, si vous avez un problème pour lire notre email.
L a  M e n s u e l l e   d e  l ' A t e l i e r 

Loin des spams et des newsletters froides et impersonnelles qui inondent nos boîtes mails, nous voulions créer un vrai rendez-vous, pour les amateurs, les pros et les curieux de la céramique, avec une fenêtre ouverte sur la vie de l'Atelier.

Chaque mois vous retrouverez donc dans un joli mail, le travail d'un céramiste de talent que nous voulons vous faire découvrir ou redécouvrir, le portrait d'un des membres de l'Atelier que vous pourriez croiser ici (ou ailleurs), une playlist pour ceux qui comme nous aiment travailler en musique, ainsi qu'au rythme des coups de cœur de chacun: un livre, une expo ou encore un film...et bien sûr les actualités de l'Atelier et les dates des stages
 
Atelier. Peux-tu te présenter en quelques mots, pour ceux qui ne te connaissent pas encore? Qu'est ce qui caractérise le mieux ton travail? Ton univers?

Cica GomezCe qui caractérise mon travail? C'est avant tout la recherche de la ligne. Dessiner dans l'espace une courbe, une forme tendue, équilibrée. Lorsque je tourne, cette ligne est là, juste sur le côté, à droite, au moment où l'on fait une montée de terre: mon regard est fixé dessus et je suis le mouvement auquel la terre m'a invitée. Car nous sommes deux. Il y a mon intention et ce que propose la matière.
Après, il y a les recherches d'émaux. Je cherche à constituer une palette de couleurs, uniquement avec des oxydes métalliques, mais aussi des textures. Des émaux doux, d'autres plus rugueux. Cela m'amuse de jouer avec les matières pour tendre vers des objets sobres et je l'espère élégants.

A. Comment se déroule une journée type à l'atelier? Et quel est votre moment préféré dans cette journée? 

CG. J'arrive assez tard, en mi-journée. Car je travaille encore à temps partiel à côté de mon activité. La première chose que je fais? Aller voir comment vont mes bols tournés la veille. Je les prends un à un, les regarde, reforme le rond de ceux qui auraient eu, par un séchage parfois irrégulier, l'idée de légèrement s'ovaliser… puis je recycle de la terre… une entrée en matière. 
Le tournage des boules préparées la veille. C'est mon moment préféré. 
Il y a avec le tournage un calme intérieur qui prend toute sa place, on est simplement à l'écoute de ce qui se passe, dans l'instant, coupée de toute agitation. On fait. 
Je pars le soir, parfois très tard. Avec ce rituel de laisser la place nette pour le lendemain. 

A. Comment s'est fait votre rencontre avec la terre?

CG. On se connaît depuis longtemps. J'avais 5 et demi. Un cours en MJC. On ne s'est plus quittées. Que ce soit par le modelage, la sculpture, ou plus récemment par le tournage, j'ai toujours eu les mains dans la terre. Cela a affiné ma compréhension tactile de la matière.
 

A. Que préférez-vous faire dans votre production? Quelle étape vous déplaît le plus?
 
CG. Peut-être mes petites tasses tournées à la motte? C'est une valse. J'aime aussi tourner de grosses pièces. En fait j'aime tout dans le tournage. De la petite à la grosse pièce, c'est toujours un jeu d'équilibre et parfois d'équilibriste quand on se met quelques défis formels.
Quant à l'étape qui me déplaît le plus, je dirai l'émaillage.

A. Quels sont les morceaux de musique que vous aimez écouter à l'atelier?

CG. Du jazz, du classique. De la musique tranquille, qui m'accompagne. J'aime aussi parfois le silence, ou du moins, me laisser rythmer par les bruits de l'atelier.

A. Un atelier rêvé? Où et comment serait-il? 

CG. En ville. Je suis citadine.
Et s'il est rêvé, alors il fait entre 70 et 80m2. Il y a un espace d'exposition, plusieurs tours pour donner des cours (j'aime transmettre, j'ai découvert ça cette année en donnant des cours de tournage dans une association à Lyon*). Et puisque nous rêvons, rajoutons une petite cour intérieure, de la lumière naturelle et du calme. Des plantes, beaucoup. Un endroit accueillant, chaleureux.

* (Matière Contact, Lyon 3e arr.)

A. Avez vous un outil fétiche? Un porte bonheur d'atelier?

CG. Oui, une petite estèque souple métallique, je fais tout avec. Je tourne, je tends mes lignes, je tournasse. Elle me sert à toutes les étapes. Je m'en sers même lorsque je nettoie mes pièces avant de faire la première cuisson.

A. Quelle est votre inspiration, votre combustible pour la création?

CG. J'aime évidemment beaucoup la céramique japonaise, et le design scandinave également. Mais en réalité, l'inspiration est diffuse. Une agrégation des formes et lignes auxquelles je suis sensible et que l'on retrouve autant dans l'espace urbain, dans la nature, ou dans les courbes d'un corps humain.
J'aime également travailler avec la lumière.
J'aime enfin l'équilibre d'une courbe pour la sensation de tranquillité qu'elle procure. Lorsque la ligne est belle, elle nous confie tout le temps pris, le soin, la justesse que l'on a cherché à donner à l'objet et à offrir à celui qui le regarde.

A. Si vous n'aviez pas fait de la céramique, quel métier auriez-vous choisi?

CG. J'ai fait des études de droit, sans vouloir être juriste; dix ans plus tard j'ai repris un cursus en sociologie… alors de la recherche peut être? Ou designer ! Designer était mon rêve de jeunesse… finalement, je le deviens à ma manière. La recherche de la forme est ce qui me fait vibrer. Je voulais aussi habiter le quotidien, une esthétique discrète que l'on retrouve chaque matin dans sa maison.

A. Quelques mots ou une phrase pour résumer votre vision de la céramique. Un mantra, une devise?

CG. Écouter et ressentir ce que la matière nous propose. Le travail de la terre est pour moi avant tout une question d'écoute sensitive, sensible, et de dialogue.
Un grand merci à Cica Gomez, dont vous pouvez suivre les actualités sur son site et son Instagram.



Les mains dans la terre depuis qu'il a 9 ans, Grégoire est sous perf de barbotine! Un vrai mordu qui se lève même la nuit pour crayonner les formes qu'il imagine.
Il est exigeant et passionné, mais toujours prêt à dégainer une blagounette.
A l'atelier il est celui qui guide, conseille, encourage et transmet.
Il aime les films de sciences fiction, les bobuns, les plantes vertes et nous télécharge tous les podcasts d'Affaires Sensibles*
(*Fabrice Drouelle sur France Inter)

Où peut on le croiser en dehors de l'atelier? 
En balade à la butte aux Cailles, avec sa fille Adèle sur sa trottinette.

 
Les morceaux qui tournent à l'atelier:

1. Jonathan Wilson - Cecil Taylor
2. My morning Jacket - The day is coming
3. King of Leon - Radioactive
4. Foals - Inhaler
5. Bo Saris - She's on fire
6. Maxime le Forestier - J'aurai ta peau
7. Fink - Pilgrim
8. Bertrand Belin - Peggy
9. Rufus Wainwright - Going to a town
10. Villagers -  Everything I am is yours



 
Ecoutez la playlist
Ce mois-ci nous avons choisi de vous recommander l'ouvrage de Penny Simpson, Kanji Sodeoka et Lucy Kitto intitulé The Japanese Pottery Handbook. C'est une petite bible illustrée qui regorge de conseils et d'explications. A mettre dans toutes les mains des personnes intéressées par la céramique et les beaux livres.

Retrouver les créations de Pia à l'occasion de l'expo "Paris" du 2 Septembre au 15 Octobre
Le Bon Marché 24 rue de Sèvres 75007
°°°
Découvrez la nouvelle installation en porcelaine de Grégoire à la
Galerie Nec 117 rue vieille du temple 75003


Vous pouvez dès aujourd'hui (si ce n'est déjà fait!), réserver votre place à l'Atelier pour les stages de Septembre et Octobre. N'hésitez pas à vous inscrire pour les mois suivants, toutes les autres dates à venir sont dans le calendrier des stages sur notre site.


 

Samedi 10 & Dimanche 11 Septembre
Week-end tournage 

Le stage se déroule à l'Atelier. Le matériel nécessaire à l'apprentissage est fourni sur place.

Samedi 1er Octobre
Découverte 

Le stage découverte se déroule à l'Atelier le samedi matin de 10h à 13h.

Samedi 8 & Dimanche 9 Octobre
Week-end tournage 

Le stage se déroule à l'Atelier. Le matériel nécessaire à l'apprentissage est fourni sur place.


Réserver

Pour plus d'infos sur les stages, cliquez ici.

Vous pouvez continuer à suivre les actualités d'Atelier sur Instagram.
Rendez-vous le mois prochain avec La Mensuelle de l'Atelier #2

Copyright © 2016 ATELIER CERAMIQUE, Tous droits réservés.
Crédits photos - Cica Gomez / Inside Closet / Nous Paris


Atelier Grégoire Scalabre / Pia Van Peteghem
11 rue Carnot
94270 Le Kremlin-Bicêtre

Vous recevez cet email car vous êtes inscrit à La Mensuelle de l'Atelier.
Vous pouvez changer vos préférences ou vous désincrire
 






This email was sent to <<Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Atelier Scalabre/Van Peteghem · 11 rue Carnot · Le Kremlin Bicêtre 94270 · France

Email Marketing Powered by MailChimp